"LEZ'ARTS BLEUS de CORNAC"

Notre village se raconte en trompe l'oeil.

Lez'Arts Bleus, une association unique d'artistes pour l'amour de leur village

 

Notre association "LEZ'ARTS BLEUS de CORNAC" vous invite dans un village d'artistes où les trompe l'oeil, peintures et sculptures sont visibles toute l'année.

Cette association, composée d'une dizaine de peintres et sculpteurs, se propose de faire découvrir Cornac par l'intermédiaire de peintures, sculptures et trompe-l'oeil implantés au détour des places et des ruelles du village.

Véritable village d'arts, vous le découvrirez à travers les oeuvres de nos artistes, sillonnerez ses ruelles et chemins, lèverez les yeux ou parfois trouverez, bien cachés, une fausse porte, un chat ou un oiseau.

D'autres actions ponctuelles sont prévues pour les mois à venir. Découvrez nos événements ici:

Notre emblème est le lézard, comme ceux qui se prélassent au doux soleil du soir. Alors, à vos appareils photos ! 

Contact: Jean-Luc Laborie 'le Dom' 46130 CORNAC ----Tel : 06.81.41.92.34



Bienvenue à Cornac

 Quelques petits repères :
  • Cornac est notre charmant petit village, situé entre Saint-Céré et Bretenoux, deux villes typiquement lotoises.
  • La commune compte environ 380 habitants répartis sur le bourg et ses 8 hameaux.
  • Elle est traversée par une petite rivière appelée "le Mamoul".
  • Le village compte 15 exploitations agricoles principalement orientées vers l'élevage bovin, ovin et porcin. Mais de belles noyeraies s'étalent et profitent de sa situation privilégiée au creux de la vallée.

     

    Bourg de caractère, Cornac ne peut laisser son visiteur indifférent.

  • D'abord très accessible, depuis toujours, s'étirant le long des 15 km du capricieux "Mamoul", aux portes des bassins de la Cère et de la Dordogne, Notre village s'affirme comme la bordure terminale du Ségala.
  • Malgré sa terminaison en "AC", CORNAC n'est pas le nom indiquant un site gallo-romain. Mais plutôt la romanisation d'un mot celte "CORN" qui signifiait escarpement, crête, par l'adjonction latine "acum" signifiant "chez".
           

           

Un peu d'Histoire !

  • Au moyen-âge, le village dépendait des barons de Castelnau.
  • Aux 13ème et 14ème siècle, le centre bourg est une ville fortifiée close autour de son église.Une trentaine de familles y vivent.
    Le village est surtout un fort destiné à surveiller l'entrée du Mamoul et à la protéger contre les ennemis : les vicomtes de Turenne.
    Du côté opposé, vers Sousceyrac, on protège l'accès terrestre.
    Les terres des Turenne encerclent dangereusement Cornac et la baronnie, depuis Saint-Céré et jusqu'à Gagnac.

Deux grandes familles puissantes se partagent les richesses à Cornac : les Cornac et les Giscard et leurs demeures

existeraient encore dans le Village : Le "Château" Place de la Mairie et le "repaire" avec sa belle tour ronde. 

  • La guerre de cent ans vide le village de ses âmes, mais les habitants de la région de Sousceyrac vont le repeupler.
  • Entre 1550 et 1593, durant les guerres de religion, les Castelnau restent catholiques tandis que les Turenne se convertissent au protestantisme.
  • Le village est, comme beaucoup d'autres, assiégé par les troupes protestantes, mais les combattants du capitaine Praysse repousseront les assaillants. 

  • Au 19ème siècle, la vigne et les truffières apportèrent prospérité et renommée au village, attirant de nombreux habitants.
    Ainsi, en 1881 le décompte des villageois indiquait pas moins de 1530 habitants !!! Le Village était trop étroit. On détruisit alors l'enceinte médiévale, et l'église paroissiale est partiellement détruite et devient un plus vaste édifice.
 

 
La chapelle des Pénitents Blancs, du 13ème siècle, et le cimetière qui l'entoure, ont été épargnés par cette "modernisation". Ils sont encore visibles et dominent notre village.

  • A cette époque, Cornac comptait 3 auberges, 2 cabarets, 1 café, 2 écoles (garçons et filles).
  • La guerre de 1870 fit subir une véritable hécatombe au village.
  • En 1875, la maladie de la vigne, le phylloxéra, entraina sa quasi disparition : Ruine des vignerons et des notables et malgré les truffières ou les vergers de pêchers cela ne put empêcher le bouleversement de l'économie locale.
  •  

  • Une nouvelle page de l'histoire de Cornac s'ouvre désormais...

Des nouvelles fraîches !

Pour la première fois, Jean-Luc LABORIE, Sculpteur-Plasticien, présente ses dernières créations à la galerie - Métiers d’Art de CASTELNAU – et dans le cadre de son atelier à CORNAC.

 

Entrée libre / Soyez les bienvenus !